29 janvier 1937 – Jean Gabin est l’acteur le mieux payé de France

C’est le 29 janvier 1937 que Julien Duvivier présente Pépé-le-Moko à Paris, avec Jean Gabin et Mireille Balin.

Cette année-là, Jean Gabin est aussi à l’affiche de La grande illusion de Jean Renoir. Il faut dire qu’à 33 ans, Jean Gabin enchaîne les tournages à un rythme trépidant : il vient de tourner son 25ème film en l’espace de 5 ans. On le voit ainsi (entre autres !) dans Les gaîtés de l’escadron (Maurice Tourneur, 1932),  La Belle Marinière (Henri Lachman, 1932),  Le Tunnel ( Curtis Bernhardt, 1933), Adieu les beaux jours (André Beucler & Johannes Meyer, 1933) ou encore Golgotha (Julien Duvivier, 1935).

Une frénésie de tournage qui ne semble pas gêner le public, bien au contraire : l’acteur est décidément bankable, et il devient du même coup l’acteur le mieux payé de France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :