13 janvier 1993 – Love Song for a Vampire

Le 13 janvier 1993, Dracula (Bram Stoker’s Dracula) investit les salles obscures françaises. Il s’agit de la 156ème adaptation du roman Dracula. Signé Francis Ford Coppola, cet opus marque un petit bouleversement : rompant avec la tradition du terrifiant Prince des Ténèbres, le célèbre vampire est présenté comme un ange déchu.

Mais le film se distingue plus particulièrement par son esthétique, portée notamment par une photographie travaillée, qui sublime les costumes créés par Eiko Ishioka. L’artiste japonaise remportera d’ailleurs l’oscar de la meilleure création de costumes.

Faisant un clin d’oeil à l’année 1897 (année de la sortie du roman et époque des balbutiements du cinéma), Francis Ford Coppola renoue avec des effets spéciaux directement empruntés aux pionniers du 7ème art et du théâtre optique. Ces effets spéciaux d’une autre époque contribuent à instaurer l’atmosphère étrangement onirique du film.

Au casting, quelques-uns des acteurs les plus bankables de la décennie : Winona Ryder (Mina), Gary Oldman (Dracula), Keanu Reeves (Jonathan Harker), Anthony Hopkins (Van Helsing). Tandis que Winona Ryder et Gary Oldman défraient la chronique de la presse à scandale et perturbent quelque peu le tournage par leurs frasques amoureuses, quelques observateurs s’attardent tout de même sur l’actrice qui incarne l’une des épouses du vampire. Ce jeune mannequin fait là l’une de ses premières incursions au cinéma, et quelques esprits mal pensants jurent alors qu’elle n’ira pas bien loin : il s’agit d’une certaine Monica Belluci

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :